category: Interviews
tags:

Vous devez commencer à vous en apercevoir, il n’y que de l’Amour à donner à la nouvelle cohorte de musiciens de rap. 2011 c’est un peu la draft 96, la draft 03. C’est l’éclosion aux quatre coins du monde de nouveaux visages qui vont définitivement compter dans l’avenir. C’est aussi un retour en grâce de l’Underground. Un retour débuté depuis 1 ou 2 ans déjà, et qui arrive juste à temps, alors que le rap en major devient de plus en plus relou. Je vous épargnerai pour cette fois les envolés lyriques, mais ce que j’évoquais plus que passionnément dans le post précédent n’étaient pas des paroles en l’air, et c’est toujours de cela qu’il s’agit.

Parmi tout ces gars, qui ont la bonne idée de tous bosser ensemble, on retrouvera entre autre L.W.H. et Western Tink, des gars dont il a déjà été question ici si vous cherchez un peu. J’ai eu l’occasion d’avoir une courte mais intéressante discussion téléphonique à propos de leurs projets et de leur vision de la musique. Il est 4h00 du matin au Texas, et moi je suis déjà en retard, malgré tout ils ont réussi à rendre tout cela intéressant.

Western Tink: Alors moi c’est Western Tink, originaire de San Bernardino en Californie, maintenant je suis à Austin au Texas, part de Mobbin No Sobbin, Green Ova…

L.W.H.: Et moi c’est L.W.H., producteur, Green Ova Chapter 1. Je représente le Texas, les gars de chez Green Ova, de Mobbin No Sobbin, Western Tink, Beautiful Lou et aussi plein d’autres mais c’est avant tout eux que je représente là.

Western Tink: Dédicace à Beautiful Lou

L.W.H.: Ouais dédicace à Beautiful Lou, vraiment.

Western Tink: Et Squadda, Mondre…

L.W.H.: Ouais à tous, tous.

Comment est-ce que vous avez tous connecté, toutes cette équipe ? Parce que vous venez pas tous du même coin…

Western Tink : Ouais Green Ova c’est d’Oakland, moi, on peut dire que je suis affilié à cette équipe. C’est parce qu’ils ont montré de l’intérêt pour ma musique, c’est comme ça que ça a commencé…

L.W.H.: Moi en fait j’ai contacté Squadda B par internet en Janvier de cette année. Il se trouve qu’on avait des fans en commun sur Youtube, merci à eux d’ailleurs. Alors on a décidé de se rencontrer… Par la suite je l’ai présenté à mon pote Julian (Wass) à L.A. Du coup il s’est retrouvé à faire la prod. de Cloud Skatin, Blackberry Ku$h et I’m Back. Ensuite la connexion avec Squadda et Mondre a continué. On a vraiment une vision similaire de la musique, et avec eux on a vraiment pu faire avancer la notre. Le résultat de tout ça, ça a été l’album Chandelier. Ce que je me dis maintenant avec le recul, c’est que ça a été un moment dans le temps et que la musique qui en a résulté restera typique de ce moment. Chaque moment a sa musique, parce que chaque moment de notre vie est unique, et ne se répètera jamais. Je pense que Tink sera d’accord avec moi là dessus. Et c’est vraiment un honneur de faire partie d’une chose aussi nouvelle, artistique…

Western Tink: Ouais, en plus d’avoir eu de l’intérêt pour ce que je fais, c’est vrai qu’on avait en commun cette idée de toujours proposer quelque chose de nouveau et d’artistique. Quelque chose qui tranche avec ce qu’on peut entendre tous les jours à la radio quoi…

Justement, vous apportez quelque chose de nouveau, mais ça ne vient pas de nulle part, que ce soit en tant que producteur ou rappeur, qu’elles sont les choses qui vous ont marqué et inspiré dans votre travail ?

Western Tink : Pour moi DJ Quik a été une grosse influence, Scarface aussi… Mais aussi des trucs des années 70, le Punk Rock, j’aime beaucoup le groupe Blondie par exemple, Velvet Underground, la New-Wave. Mais niveau rap, c’est beaucoup de rap West-Coast et rap texan. Aussi quelques rappeurs New Yorkais. Tout ce qui me touche au cœur en fait.

L.W.H. : Ouais je suis d’accord avec ça, et c’est aussi une des raisons de notre connexion. Je pense vraiment que la musique est quelque chose qui vient du cœur… Et tu vois y’a peu de groupe qui, en les écoutant, vont te faire dire, « putain, c’est ça » comme si la chanson que t’étais en train d’écouter capturait vraiment le moment présent, et que ça ne pouvait plus jamais arriver. D’ailleurs en tant que producteur c’est la chose que j’essaie d’atteindre. Peu importe de quelle manière, si j’arrive à atteindre l’auditeur avec ma musique, je considère que j’ai fais mon boulot. J’ai toujours essayé d’intégrer cette émotion dans mes productions et je le ferai toujours.

Alors, est-ce que tu peux me parler des choses qui arrivent justement ? Que ce soit pour tous les deux ou toute l’équipe d’ailleurs.

L.W.H.: Y’a les trucs de Mobbin No Sobbin, c’est Western Tink et Beautiful Lou. Beautiful Lou est un des producteurs les plus talentueux sur terre, Western Tink un des plus doué, naturel, honnête, vrai. Je pense que ces deux là vont nous produire l’un des meilleurs albums de l’année, Wild Wild West. Sinon Tink va sortir le Mobbin No Sobbin EP, y’a le Hard To Keel Vol.2 qui arrive aussi.

Western Tink: Ouais y’a d’abord Vol.2, puis Wild Wild West avec Beautiful Lou, puis I Kill I Will qui sortira après tout ça.

L.W.H.: Hard To Keel Vol.1 et 2 sont des vieux projets de Tink en réalité, qu’il a décidé de sortir maintenant. C’est tout ce qui va sortir après qui correspondra mieux à la musique qu’il fait maintenant. Je pense que Tink a énormément progressé et progresse encore.

En ce qui me concerne j’ai une cassette qui arrive, Da Tape Hiss Hooligan ; avec Western Tink dessus, y’a déjà le single Bitin and Shaking qui est dispo, avec Tink, Mondre et Shady Blaze en featuring. Y’aura aussi Danny Brown dessus, Green Ova Chapter 1,3,5, Main Attrakionz, Squadda B, MondreM.A.N., Shady Blaze, Tink, aussi ASAP Rocky et SpaceGhostPurrp, qui seront sur le même single. C’est vraiment le regroupement de gars qui ont émergés ensemble et qui ont quelque chose de spécial en commun. Je pense que Tink sera d’accord avec moi, ce qui se passe depuis 2 ans, c’est Historique. C’est l’Histoire qui est en train de s’écrire.

Western Tink: Ouais, on a de l’Amour pour le rap, on a de l’Amour pour cette musique. Que ce soit Mobbin No Sobbin, les gars de Green Ova dont on a déjà parlé, on aime vraiment faire ça. On ne se contente pas de faire des trucs comme ça, on le fait avec nos cœurs. Et on fera tout pour continuer à travailler de cette manière.

L.W.H.: Exactement. Pour finir de répondre à ta question, je vais aussi sortir L.W.H. CIA TV, qui sort le 28 Aout.

Ok, bon les gars je dois décoller, je suis déjà en retard. Si vous avez quoi que ce soit à ajouter c’est le moment ou jamais.

Western Tink: Je veux simplement en placer une pour le Texas, la Californie, Mobbin Sobbin, Green Ova, Beautiful Lou, Shady Blaze, Mondre, Squadda, tout le monde…

L.W.H.: La même pour moi. J’y rajoute ma famille, Dieu, tout ceux qui m’ont permis d’être là où je suis aujourd’hui.

Western Tink: Ouais grosse dédicace à la France, on aime la France

Encore merci à eux au passage.

On avait déjà eu l’occasion de parler de L.W.H. de son compère Julian Wass, et de la plupart des gens dont il est question ici en évoquant les producteurs de chez Green Ova.

En attendant le Vol.2, le premier Hard To Keel est dispo sur le Bandcamp de Western Tink, hyper bien produit et marqué par la touche commune à toute cette équipe: non pas marqué par son État, son époque ou un style particulier, sans doute par « des moments », comme ils l’expliquaient, mais aussi par le rap au sens large. Car avant de la faire, on sent que ces gars sont surtout des amoureux de cette musique qui les a nourri au sein et qu’ils la connaissent comme leur propre mère.

L.W.H. prépare donc une mixtape qui réunira une bonne partie de ces jeunes au potentiel infini, et qui du coup s’impose d’entrée comme une des grosses attentes de l’année… Mais avant ça, L.W.H. CIA TV, pour la fin Aout, un EP de 5 titres dont voici le premier single:

L.W.H. – Pentagon Q&A Feat. Astrronomy


J’ai eu la chance de pouvoir écouter des extraits de cet EP.

L.W.H. parlait de faire toujours évoluer sa musique, et il y aura une vraie évolution par rapport à ce qu’il offrait sur Chandelier. Chaque morceau devrait offrir une émotion différente. Si ce premier single, avec la jolie voix d’Astrronomy sonne plutôt mélancolique, j’ai aussi pu entendre des morceaux chargés d’une émotion qui s’approche du véritable Amour. Mon Emoteam risque de pleurer de grands pétales de fleurs en entendant ces instrumentaux. Comme une bande son du film de la vie. C’est peut être ça faire « la musique du moment ».

Il est devenu plus que nécessaire de garder un œil sur ces gars les amis, je ne viendrai pas vous forcer à le faire, c’est seulement un conseil que je vous donne. Sachez juste que si je ne les vois pas recevoir l’amour qu’ils méritent,  je viendrai tuer vos parents.


GREEN OVA, MOBBIN NO SOBBIN, A$AP, RVIDXR KLVN, JE VOUS VOIS.

3 comments

juillet 11th, 2011

On attend tout ces projets avec impatience.

juillet 11th, 2011

Et bien l’interview au fait.

mai 23rd, 2012

[...] piece. From in-depth articles on Boosie and Gucci Mane via interviews with producers (e.g. Western Tink) and rappers (e.g. Khalif Da Menace) to a generous supply of really good compilations – the [...]

leave a comment